Le Cercle enchanté
Réinvestissement
Les habiletés
Avril
Les arts

Communiquer, lire et écrire...

Communiquer

Souvent, l'enseignante doit rappeler à l'enfant certaines règles convenues en groupe comme par exemple, marcher dans les corridors de l'école plutôt que de courir. Comment aider l'enfant à intérioriser cette règle dans un contexte de communication?

1. À l'aide des questions suivantes, l'enfant parviendra à comprendre le sens et l'utilité de cette règle tout en étant 
soutenu dans son d'apprentissage.
L'enseignante : « Qu'est-ce que tu faisais? » 
L'enfant : « Je courais!»
L'enseignante : « Qu'est-ce que tu devais faire? »
L'enfant : « Marcher.»
Si l'enfant répond : « Pas courir » lui demander de répondre dans une forme affirmative : 
« Marcher »
L'enseignante : « Qu'est-ce que tu vas faire? »
L'enfant : « Marcher »
2. Faire refaire le trajet à l'enfant en marchant. 
3. Lorsque l'enseignante perçoit que l'enfant ne comprend pas l'utilité de la règle, elle lui pose, en privé, quelques 
questions de compréhension. « As-tu déjà été bousculé ou as-tu vu des enfants se frapper alors qui couraient 
dans l'école? As-tu aimé ou crois-tu que les enfants ont apprécié entrer en collision en eux? Pourquoi? 
Qu'est-ce qui arrive alors? » 
4. L'enseignante se rappellera qu'il faut onze à vingt-deux essais réussis pour changer une habitude donc : 
« Vingt fois sur le métier, remettez votre ouvrage ! » 

Lire

À cette période de l'année, l'enfant a parcouru plusieurs livres de la littérature enfantine. L'enseignante aura beaucoup d'agrément à lui faire « revisiter ses coups de cœurs littéraires » par l'exploitation de cartes sémantiques. Ces cartes, schématisées sous formes amusantes, (1) facilitent la compréhension des différentes structures des textes.

(1) Schématisation faite par deux enseignantes : Pierrette Ménard, St-Denis de Brompton et Lise Vincent, Magog.

Le message
Le texte est écrit dans une bulle comme celles des bandes dessinées, il comprend trois parties : 
1. À qui s'adresse le message? 
2. Que contient-il? 
3. De qui est-il? 
Voir la rubrique Lire du mois de septembre. 


L'histoire, le conte, le texte narratif
L'information tirée du texte est écrite sur le schéma d'un bonhomme coiffé d'un haut-de-forme :

1. Sur le haut-de-forme, écrire le titre;
2. Sur le visage, apparaît le nom du personnage principal (la personne ou l'objet dont on parle à chaque page de l'album);
3. Sur les grandes oreilles, mentionner les personnages secondaires;
4. Sur le tronc, dire deux mots du problème et énumérer la suite des événements jusqu'au dénouement, écrit vis-à-vis 
les pieds;
5. Sur une main, écrire " quand " se déroule l'action, sur l'autre, " où ".

Cette manière d'analyser permet à l'enfant de comprendre véritablement la structure d'un texte narratif. 
L'idée très répandue que le texte narratif compte trois parties, un début, un milieu et une fin, n'aide aucunement l'enfant 
à se construire une image mentale de cette structure.


Le documentaire, le texte d'information
Un grand rectangle apparaît au milieu d'une page, orientée côté paysage. Au-dessus, tracer un rectangle de taille moyenne 
pour écrire le titre. À droite, à gauche et sous le grand rectangle dessiner plusieurs petits rectangles.


1. Au centre, écrire de quels objet, animal ou personnage il s'agit;
2. Dans les petits rectangles regrouper par catégorie l'information pertinente selon le sujet traité : habitation, nourriture, 
fonction, utilité, qualité, forme, couleur, grosseur etc.


La recette ou une expérience en sciences
Le schéma représente un sablier. Les textes adaptés à ce schéma comportent une procédure à suivre, un élément de 
transformation qui entraîne un résultat. Les éléments énoncés dans la procédure n'apparaissent plus comme tels dans 
le résultat ayant changés de formes lors de la transformation.

1. Dans la partie du haut du sablier, écrire la procédure ou la marche à suivre;
2. Dans la partie étroite, mentionner l'élément qui permettra la transformation. Exemple, dans une recette de gâteau, 
on écrira " cuire ";
3. Dans la partie du bas, indiquer le résultat

Écrire

Voici comment une enseignante (1) s'inspire des cartes sémantiques lorsqu'elle guide l'enfant dans l'écriture d'un conte. 
L'intervention se fait lors de mini-leçons :

1. Avant qu'il ne commence à écrire, rappeler à l'enfant de trouver un personnage principal qui restera présent tout au 
long de l'histoire;
2. Donner quelques exemples à partir de contes que l'enfant connaît;
3. Avertir l'enfant qu'il sera questionné sur son personnage pendant qu'il écrira;
4. Quand l'enfant a choisi le personnage principal de son histoire, il trouve un problème à résoudre;
5. Faire trouver les problèmes des personnages de contes connus pour alimenter l'imagination…


(1)	Francine Veilleux, St-Denis de Brompton