Le Cercle enchanté

Octobre et la comparaison des quantités…

À quatre ou cinq ans, même si l'enfant dénombre assez bien un maximum de sept éléments, il est loin de pouvoir opérer avec des chiffres : en récitant la comptine numérique il ne se représente pas nécessairement les quantités correspondantes.

Les capsules d'octobre proposent, dans la cour de récréation, de comparer deux à deux des ensembles ayant un nombre différent d'éléments.

Les feuilles d'automne présentent à l'enfant trois groupes de feuilles ayant un nombre différent d'éléments à comparer. La comparaison vise à amener à constater que si le 1er enfant a plus de feuilles que le 2e, le 2e en a moins que le premier.Si le deuxième a plus de feuilles que le troisième, ce dernier en a moins que le deuxième et par conséquent moins que le premier.

Enfin dans l'Halloween, l'enfant est invité à ajouter des bonbons ou à en enlever afin d'égaliser le nombre de bonbons des différents ensembles. Ajouter et enlever initient à l'addition et à la soustraction.

Au début, il importe de présenter des situations où les écarts de quantités sont suffisants pour réduire ces écarts par la suite.

Il ne s'agit pas de faire compter les éléments des différents ensembles mais bien d'estimer où il y en a plus, où il y en a moins… Pour soutenir la discrimination perceptive, l'enseignante amènera l'enfant à vérifier son choix en mettant en correspondance les éléments des différents ensembles.

Réinvestissement
Les habiletés
Communiquer

Les arts